Les bénéfices de la pressothérapie pour la récupération sportive

En matière de sport, la récupération est une étape à ne pas négliger. Bien récupérer, c’est assurer la transition entre l’effort proprement dit et la phase de repos. En outre, une bonne récupération va permettre au corps de tirer profit de tous les bienfaits de la séance de culture physique. Dans ce domaine, une technique en particulier a le vent en poupe. Gros plan sur la récupération sportive et les appareils portables de pressothérapie pour bien s’équiper .

Les bienfaits de la pressothérapie

Qu’est-ce que la pressothérapie ?

Il s’agit d’une technique fondée sur la pression des membres au moyen d’un appareil électrique. Le dispositif, placé sur les bras ou sur les jambes, opère des cycles de pression/décompression successifs. Par cette action, le réseau veineux est stimulé, ce qui a pour effet de fluidifier la circulation sanguine. Le sang, porteur d’oxygène et de nutriments essentiels, est ainsi véhiculé correctement vers les zones corporelles qui en ont besoin. La force exercée va également agir comme un massage afin de décontracter la zone musculaire traitée.

Fonctionnement

Cette méthode consiste en un accessoire corporel à enfiler, de type jambières, bottes, brassards, veste, ou pantalon, selon la ou les zones corporelles ciblées. L’élément en question est équipé de gonfleurs, qui vont gonfler et dégonfler successivement de manière à assurer les phases de pression-décompression sur les muscles. Fonctionnant à l’électricité, ces machines peuvent être branchées sur secteur, mais elles sont de plus en plus équipées en batteries autonomes rechargeables, plus pratiques pour les utilisateurs.

Bienfaits de la pressothérapie en récupération sportive

Elle revêt de précieux avantages en matière de récupération après une séance de sport. La récupération sportive par le biais de cette technologie s’articule autour de trois axes : décontraction du muscle, facilitation de la circulation sanguine, facilitation du drainage par la lymphe. Au moyen de ces trois leviers, elle agit tant sur le plan anatomique que sur le plan esthétique.

D’un point de vue strictement musculaire, cette technique agit comme une manipulation. À la manière d’un kinésithérapeute, l’appareil décontracte le muscle par le jeu de poussées appliquées consécutives. L’intérêt du massage après l’effort est double : d’une part, le muscle, décontracté et assoupli par la palpation mécanique, retrouve plus facilement sa vitalité après une intense sollicitation ; d’autre part, cette action prévient d’éventuelles courbatures. Celles-ci sont généralement le fruit de toxines mal éliminées par l’organisme après une dépense physique. Le système, par poussées, aide les vaisseaux des muscles à évacuer ces toxines et assainir le corps.

L’autre intérêt majeur de cette méthode est bien entendu de faciliter le libre déplacement du sang. Celui-ci, gorgé d’oxygène et de divers nutriments, est le pilier central de la récupération. Le sport est un activateur naturel de la circulation sanguine, mais il peut arriver que celle-ci ne soit pas fluide, ce qui engendre notamment cette fameuse sensation de « jambes lourdes ». Le dispositif stimule activement le réseau veineux, prévient la dilatation des veines, et contribue à un renvoi efficace du sang vers le cœur. Ainsi, cette sensation de jambes lourdes est entravée, et le sang circule librement afin d’approvisionner les muscles.

La pressothérapie, par la même action, joue son rôle en ce qui concerne le drainage lymphatique. Le système lymphatique, à l’instar du sang, fait office de convoyeur de nutriments à travers l’organisme. Il assure également une fonction d’épuration, en éliminant certaines toxines indésirables. La lymphe est stimulée de la même façon que le sang par les manipulations successives exercées par le système de pressothérapie. À noter également que le système lymphatique joue un rôle important s’agissant de la cicatrisation. La lymphe, cœur de la circulation lymphatique, favorise également l’élimination des liquides, ce qui est particulièrement efficace contre la rétention d’eau. Cette propriété est précieuse pour lutter contre la cellulite, ce qui confère à cette méthode, outre ses bienfaits musculaires, un réel intérêt esthétique.

Pressothérapie : les appareils portables

Développement de la technologie aidant, les dispositifs actuels sont de véritables accessoires portables. Pour les jambes par exemple, il existe sur le marché des bottes, peu encombrantes, reliées à un petit boîtier de commande, fonctionnant sur batterie. C’est notamment le cas des modèles Vein Angel. Il en est de même pour les brassards, peu volumineux, et aisément transportables. La dimension portative de cette technologie permet aux adeptes du sport d’accéder à cette technologie sans encombrement notable et d’emporter leur machine facilement lors de déplacements.

Pourquoi avoir un appareil de pressothérapie chez soi ?

Lorsqu’un sportif a recours à un kinésithérapeute pour une séance de récupération sportive, le professionnel de santé agit selon deux axes : massage musculaire pour la décontraction, et manipulation profonde tissulaire pour l’activation et le déplacement des fluides (sanguin et lymphatique). Le dispositif, à intensité variable et réglable, peut se substituer (sans toutefois la supplanter), à la maison, à une séance de kiné en bonne et due forme. Le système de gonfleurs assure mécaniquement cette palpation des muscles et cette stimulation tissulaire plus profonde. Il s’agit là d’un véritable outil de récupération sportive et d’entretien esthétique (pour lutter contre la rétention d’eau et la cellulite), pratique, et peu encombrant quel que soit le type d’intérieur. Ces appareils demeurent un très bon investissement pour les sportifs qui ne parviennent pas correctement à optimiser leur temps de récupération.