Les bénéfices de la cryothérapie dans le sport

Les bénéfices de la cryothérapie dans le sport

Qu’est-ce que la cryothérapie ?

La cryothérapie sportive est basée sur l’application du froid à des fins thérapeutiques et c’est une thérapie qui a été utilisée depuis l’époque des Égyptiens comme traitement de santé et de bien-être. On trouve des preuves de son utilisation dans de nombreuses cultures différentes au cours de l’histoire : bain turc, piscine froide, immersion dans l’eau glacée, etc. Il ne s’agit donc pas d’un nouveau traitement.

La cryothérapie dans le sport, telle que nous la connaissons aujourd’hui, a été développée à la fin des années 70 au Japon, par le Dr Toshima Yamauchi, dans sa recherche d’une technique qui permettrait de refroidir rapidement la surface du corps, en évitant le refroidissement des tissus sous-jacents. Ce médecin japonais obtient cet effet en utilisant de l’azote gazeux dans la première chambre de cryothérapie corporelle totale qu’il a mise au point et utilisée pour traiter les patients atteints de polyarthrite rhumatoïde, ce qui donne des résultats très prometteurs.

Les enquêtes menées au cours des deux dernières décennies, notamment en Europe et en particulier en Allemagne (Dr Fricke) et en Pologne (Dr Zagrobelny), ont confirmé l’efficacité thérapeutique de la cryothérapie dans le sport. Les principaux objectifs de la recherche ont été le traitement de la douleur et des troubles musculo-squelettiques.
La procédure de cryothérapie sportive se développe dans des cabines permettant, grâce à l’azote liquide évaporé, d’atteindre des températures très basses dans une plage de -110 à -196 pendant une courte période de 2 à 3 minutes dans un environnement contrôlé. Ce processus implique une diminution de la température de la peau en dessous de + 5°C, sans affecter cette circonstance au niveau de la température interne du corps (cerveau et organes internes), qui reste constante, grâce aux mécanismes de thermorégulation interne.

L’effet de choc produit par la stimulation du froid extrême et la forte réduction de la température de surface de la peau générée en quelques minutes, induit un effet systémique comme conséquence du processus “stimulus-réaction-adaptation”, qui conduit à une série de mécanismes neuroréfléchissants, qui génèrent une réponse très bénéfique de l’organisme au niveau musculaire, circulatoire et neuroendocrinien.
Quel est l’avantage de la cryothérapie sportive ?

Quels sont les avantages de la cryothérapie dans le sport ?

Une performance accrue
L’apport sanguin augmente et des produits chimiques sont libérés qui rendent l’athlète plus puissant. En outre, une vitesse de pointe plus élevée et une plus grande résistance à la fatigue…

La reprise après l’effort

Appliquée après un grand effort, la cryothérapie favorise la récupération musculaire. Cela implique de grands avantages en période de forte demande physique. Conçu spécifiquement pour la pré-saison, les compétitions, les tournois ou les championnats. Son action relaxante entraîne une réduction significative de l’inconfort et de la fatigue musculaires.

Rétablissement après une blessure

En plus de prévenir les blessures, elle favorise la guérison. Il réduit considérablement le temps de convalescence causé par l’inflammation provoquée par les coups, les traumatismes et les efforts excessifs. Elle réduit également la douleur et favorise la régénération des muscles.

Équilibre mental

Il favorise la libération d’endorphines. Ce sont des neuropeptides qui créent un état de bien-être, un sentiment de bonheur et de détente. Il procure également à l’athlète une stabilité émotionnelle, un sentiment de vigueur et une motivation accrue.

Qui utilise la cryothérapie dans le sport ?

Aux États-Unis, la plupart des équipes de la NBA, de baseball et de football américain utilisent régulièrement la cryothérapie. En Europe, son utilisation est de plus en plus répandue et les grandes équipes de football comme le Real Madrid ou Villarreal ont déjà leur propre stand Cryosense. Les grandes stars du sport Cristiano Ronaldo, LeBron James, Floyd Mayweather, Conor McGregor ou Gareth Bale utilisent cette thérapie dans le cadre de leur préparation à la compétition.